Films et télévision

Critique du film médiéval: Valhalla Rising

Critique du film médiéval: Valhalla Rising

Valhalla Rising

Sorti en 2009
Réalisé par Nicolas Winding Refn

"Le garçon dit qu'il était de l'enfer ... c'est peut-être là que nous allons."

Avec Mads Mikkkelson (Casino Royale, Choc des Titans) en tant que One-Eye, le guerrier esclave qui se libère de ses ravisseurs et se venge. Magnifiquement filmée en Écosse, cette entrée au festival 2009 raconte une histoire spectaculaire.

C’est l’an 1000 de notre ère et One Eye échappe à ses ravisseurs avec le garçon qui s’était occupé de lui en captivité. Sur le chemin du retour, ils rencontrent un groupe de croisés en route vers la Terre Sainte et demandent à One Eye de se joindre à eux.

Leur voyage est semé d'embûches et lorsqu'ils atterrissent, leur situation va de mal en pis. Incertain de ce qu'il faut faire, l'intrigue du film tourne autour de leur horrible situation une fois qu'ils arrivent.

Le film est divisé en segments: Partie I - Colère, Partie II - Guerrier silencieux, Partie III - Hommes de Dieu, Partie IV - La Terre Sainte, Partie V - Enfer, Partie VI - Le Sacrifice. La segmentation est curieuse et donne l'impression que vous regardez un chapitre d'un livre; il donne joliment le rythme. Ce film, pour la plupart, ne ressemble pas aux films d’action classiques, je l’appellerais un drame d’action sombre si une telle catégorie existait. C'est plutôt lent, sauf pour les scènes violentes et même certains de ces moments sont ralentis par le travail créatif de la caméra.

C’est difficile et agréable à regarder en même temps. Si vous ne faites pas vraiment attention, vous manquerez quelque chose d'important pour l'intrigue. Il y a des moments où vous souhaitez revenir en arrière juste pour saisir ce qui a été dit ou comprendre ce que vous pensez qu'il se passe. Au lieu d'être ennuyeux, j'ai apprécié les moments frustrants et ils m'ont gardé collé à l'écran.

"Il est poussé par la haine, alors il survit."

Valhalla Rising est VIOLENT. Il contient quelques-unes de ces 300 images lentes à pulvérisation de sang partout. Cela peut être un peu gênant pour ceux qui sont dégoûtés, mais cela ne me dérangeait pas car la violence avait sa place dans la narration de l’histoire. Ce n’est ni exagéré ni gratuit comme la plupart des films d’action hollywoodiens. Il y a beaucoup de tension à l'écran et d'accumulation de danger et d'effusion de sang dans ce film. Lorsque la violence fait son apparition, elle se met en place et prend du sens.

Mikkelson fait un travail extraordinaire en tant que «One Eye». Il vous garde fasciné et engagé dans la façon dont il «raconte» son histoire. Son mouvement, ses regards, son silence ne font que vous hypnotiser. L'une des parties les plus étonnantes de ce film est qu'il retient votre attention avec très peu de dialogue. Le jeu d'acteur porte la journée et est assez fort pour réussir. Trop de discussions auraient ruiné ce film.

Le jeune homme qui joue "The Boy", Maarten Stevenson (Béni), fait un travail fantastique en construisant délicatement leur relation étrange et attachante. Il parvient à évoquer le sentiment de prendre soin du guerrier dur et stoïque. Le garçon et un œil se comprennent parfaitement quand personne d'autre ne le fait. J'ai adoré la façon dont leur relation s'est déroulée pendant le film.

The Crusaders, joué par Jamie Sives (Le Trône de Fer, Le choc des Titans), Gary Lewis (Gangs de New York, Méné) et Ewan Stewart (Extase, Titanic), sont tous de formidables acteurs écossais qui ont rendu justice à leurs rôles.

Réalisateur et scénariste, Nicolas Winding Refn (Poussoir, entraînement) a fait un travail incroyable avec ce film. C’est intelligent, intéressant et beau à regarder, même le plus sanglant. Si vous recherchez une action au-delà du film hollywoodien habituel de hack-n’-slash, ce petit film tranquille fera l'affaire. Je ne suis normalement pas un fan d'action, mais ce film m'a attrapé et a gardé mon intérêt tout au long. - Sandra

Prise de Peter: Pour la plupart, je dois être d'accord avec Sandra sur cette critique - c'est un film sombre et fort, qui nous donne à la fois de la violence et des perspectives réfléchies. Les personnages sont très bien faits et le manque de dialogue vous montre que plus peut être fait avec moins. J'ai vraiment apprécié la façon dont ils ont abordé le thème de la religion ici - son ensemble dans une société qui passe du paganisme nordique au christianisme, et nous voyons diverses réactions parmi les personnages. Par exemple, l'un d'eux explique son dégoût envers les chrétiens en disant «ils boivent le sang et mangent le cadavre de leur dieu». Pendant ce temps, le personnage du prêtre est capable de transmettre ce qu'est le christianisme dans les termes les plus simples, tandis que le chef de la croisade développe une vision plutôt mégalomane de sa tâche de reprendre la «Terre Sainte».

Mon seul inconvénient du film est que dans quelques sections, le rythme du film devient très lent - peut-être que quelques minutes de personnes se promenant dans des paysages auraient pu être omises. De plus, le manque de dialogue rend difficile de comprendre ce qui se passe dans certaines scènes - nous avons des personnages qui partent puis réapparaissent et cela m'a laissé perplexe sur ce qui leur est arrivé.

Mis à part ces petits problèmes, Valhalla Rising est un très bon film, qui vaut la peine d'être regardé pendant plus de 90 minutes.

Précision historique: Le film se déroule en l'an 1000, période appropriée pour se concentrer sur la lutte entre la religion du vieux norrois et l'émergence du christianisme. Mais le film aussi un groupe de Vikings qui partent pour reprendre la Terre Sainte, une référence claire aux croisades, qui ne se produiront pas avant presque cent ans. On suppose que les cinéastes ont décidé de fusionner les deux périodes.

Le navire sur lequel se trouvent les Croisés était destiné à se rendre en Terre Sainte, et même avec du brouillard, il faudrait un très mauvais matelotage pour qu'ils se perdent ainsi. Ils finissent par émerger sur la côte nord-est de l'Amérique du Nord, ce qui est tout à fait plausible. Les navires vikings se sont perdus en traversant l'Atlantique, et certains récits de saga les racontent atteignant de nouveaux endroits qu'ils ont nommés Vinland et Helluland.


Voir la vidéo: Playing Valhall: Harbinger So You Dont Have To (Janvier 2022).