Nouvelles

Croiseurs lourds de classe Portland

Croiseurs lourds de classe Portland

Croiseurs lourds de classe Portland

Les deux croiseurs lourds de la classe Portland étaient des versions légèrement modifiées de la classe Northampton avec une meilleure protection pour les chargeurs. À l'origine, cinq devaient être construits, mais seulement deux ont été achevés et les autres sont devenus les premiers croiseurs de la classe New Orleans, avec un blindage considérablement amélioré.

En 1929, l'US Navy adopta un ambitieux programme de construction comprenant quinze croiseurs de 8 pouces. Cinq devaient être construits dans le cadre du budget FY29 (CA-32 à CA-36), cinq en FY30 (CA-37 à CA-41) et cinq en FY31 (CA-42-46).

Le plan initial était de construire tous les navires FY29 en tant que croiseurs de classe Northampton modifiés, eux-mêmes une version améliorée de la classe Pensacola précédente. Lorsque ces plans ont été conçus à l'origine, aucun des navires précédents n'avait été achevé. USS Pensacola avait été établi en 1926, et l'USS Salt Lake City en 1927. Tous deux ont été lancés au début de 1929 et Salt Lake City a été achevé le 11 décembre 1929. Les six navires de la classe Northampton avaient été mis en chantier en 1928 et les trois premiers seraient lancés en 1929, mais aucun n'a été achevé avant 1930. Même à ce stade, on s'inquiétait de leur mince blindage, mais ce n'était que après la mise en service des premiers navires, il est devenu évident qu'ils étaient environ 1 000 tonnes en dessous de leur limite de déplacement de 10 000 tonnes.

Une fois qu'il était clair combien de poids supplémentaire était disponible, il y avait beaucoup de pression pour ajouter un blindage supplémentaire aux nouveaux croiseurs. Au début, la Marine a insisté sur le fait que le premier lot était trop avancé pour être modifié avec une pénalité de coût punitive, mais il a finalement été décidé que les trois navires construits dans Navy Yards pourraient être modifiés sans aucun coût significatif. CA-32, CA-34 et CA-35 ont tous été achevés en tant que premiers navires de la classe New Orleans.

Cela a laissé l'USS Portland (CA-33) et USS Indianapolis (CA-35), tous deux construits dans des cours privées. La Marine a décidé qu'il serait trop coûteux de modifier ces navires, et ils ont donc été produits en tant que versions modifiées de la classe Northampton. Ils étaient légèrement plus longs et n'avaient pas la proue à bulbe des premiers navires. Ils ont été construits sans les tubes lance-torpilles installés sur les croiseurs précédents et avec huit canons de 5 pouces. Les navires plus anciens ont été construits avec quatre canons de 5 pouces, mais tous en ont gagné quatre après avoir été achevés. En service, ils ont gagné des canons anti-aériens de 1,1 pouce, qui ont ensuite été remplacés par des canons Bofors de 40 mm ainsi qu'un grand nombre de canons de 20 mm.

À l'origine, les navires de la classe Portland avaient un blindage similaire à celui des Northamptons. L'armure latérale du chargeur a été augmentée à 5 pouces, puis quand il est devenu clair que le poids disponible était à nouveau augmenté à 5 3/4 pouces. Le blindage du pont a également été épaissi d'un demi-pouce.

En 1933, la Marine a déterminé les zones immunitaires des navires de la classe Portland. Ils ont estimé que les magasins arrière étaient protégés contre les tirs de 8 pouces entre 12 000 yards et 20 500 yards et les magasins avant entre 12 000 et 23 000 yards (à plus longue portée, le feu plongeant pénétrerait le blindage supérieur). La ceinture pouvait être pénétrée à 24 000 mètres, le pont au-dessus des moteurs à 16 000 mètres. Les tourelles finement blindées pouvaient être pénétrées dans toutes les zones de combat.

La disposition de base était la même que sur les navires de la classe Northampton. Ils étaient armés de neuf canons de 8 pouces dans trois tourelles triples, deux à l'avant et une à l'arrière. Ils avaient deux entonnoirs, avec un cintre pour l'avion de repérage construit autour de l'entonnoir arrière et deux catapultes sur les tours entre les entonnoirs. Ils avaient quatre arbres d'hélice entraînés par turbine alimentés par huit chaudières Yarrow. Les deux navires étaient équipés en tant que navires amicaux.

Les deux navires de la classe Portland étaient prêts au moins un an avant le premier de la classe New Orleans. Ils ont été mis à l'eau en février 1930 et mars 1930, tandis que le premier navire de la classe New Orleans n'a été mis à l'eau qu'en septembre 1930. Ils ont été lancés en novembre 1931 et mai 1932, suivis du premier de la New Orleans en avril 1933. Ils ont été achevés en novembre 1932 et février 1933, une année complète avant l'USS La Nouvelle Orléans, achevé le 15 février 1934.

Les deux Portland et le Indianapolis combattu dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Portland survécu à la guerre, mais la perte du Indianapolis fut l'une des grandes tragédies de la guerre. Il a été utilisé pour transporter la première bombe atomique à Tinian, mais a été coulé par le sous-marin I-58 sur le chemin du retour de Tinian à Leyte. Elle n'a pas été portée disparue depuis plusieurs jours et toute opération de sauvetage a donc été retardée. Seuls 316 des 1199 membres d'équipage ont été sauvés.

Déplacement (standard)

10 258 t

Déplacement (chargé)

12 755 t

Vitesse de pointe

32,5 nœuds

Varier

10 000 nm à 15 nœuds

Armure – ceinture

2,25 pouces

- machinerie

Ceinture de 0,75 pouces
Pont de 2,5 pouces

- les magazines

Ceinture de 5,75 pouces
Pont de 2,125 pouces

- des barbettes

1.5 pouces

- des armureries

visage de 2,5 pouces
toit de 2 pouces
0,75 pouces sur les côtés et à l'arrière

Longueur

610 pieds oa

Armement

Neuf canons de 8 pouces (trois tourelles de 3 canons)
Huit pistolets 5 pouces/25 (huit positions simples)
Huit pistolets de 0,5 pouce (huit positions simples)
Quatre avions

Complément d'équipage

807 (917 Indianapolis)

Navires en classe

Sort

CA33 USS Portland

Brisé 1959

CA35 USS Indianapolis

Coulé le 29 juillet 1945


Croiseur lourd de classe Portland 05/10/2016

La classe Portland de croiseurs lourds était une classe de navires conçus et construits par la marine des États-Unis en 1930. Les deux navires de la classe, l'USS Portland (CA-33) et l'USS Indianapolis (CA-35) ont été largement utilisés au cours de la Guerre du Pacifique dans la Seconde Guerre mondiale.

Conçu comme une modification par rapport au croiseur précédent de la classe Northampton, la classe Portland déplaçait près de 10 000 tonnes (9 800 tonnes longues et 11 000 tonnes courtes) et comportait un blindage et un armement plus lourds que les croiseurs précédents. Doté de canons de calibre 8"/55 destinés au bombardement à terre et conçus pour fonctionner comme des vaisseaux amiraux de la flotte, la classe Portland était destinée à résoudre les problèmes d'armement et de blindage qui avaient été une faiblesse des précédents croiseurs américains. Ces conceptions ont été transférées à la classe suivante de la Nouvelle-Orléans, dont plusieurs croiseurs Portland ont été convertis en mi-construction.

Le Portland a servi dans un grand nombre d'engagements, notamment la bataille de la mer de Corail, la bataille de Midway et la bataille de Guadalcanal, où il a été gravement endommagé mais a néanmoins pu reprendre du service. Elle a ensuite combattu dans la bataille du golfe de Leyte et la bataille d'Okinawa. Indianapolis a servi de navire amiral de la flotte pendant une grande partie de la guerre et a participé à la bataille de la mer des Philippines et à la bataille d'Iwo Jima. Le 30 juillet 1945, après avoir transporté des composants des armes nucléaires Little Boy et Fat Man depuis les États-Unis, il est torpillé par le sous-marin japonais I-58. En raison d'une série d'erreurs et de malentendus, sa perte n'a pas été découverte pendant plusieurs jours, et seulement 316 de ses 1 116 membres d'équipage ont survécu.

Le fichier contient tous les sons et fichiers pcx. Le modèle n'est pas ma propre création car AOTD_MadMax (de Subsim) l'a créé. Wyrmshadow a fourni les fichiers d'animation et Ares de Borg a fait les sons. J'ai simplement assemblé les pièces et nettoyé le modèle pour CivIII et ajouté quelques pièces de simulation. Un grand merci à tous ceux qui ont aidé !


USS Indianapolis (CA-35), l'un des deux croiseurs lourds de classe Portland. Il a été coulé en 1945 alors qu'il naviguait seul après avoir livré Fat Man et Little Boy par un sous-marin japonais [2901×1993]

Je viens de faire quelques recherches supplémentaires. Apparemment, son signal de détresse a été reçu par trois stations distinctes. Sur les trois commandants de station, l'un était ivre, l'un avait dit à ses gens de ne pas le déranger, et l'autre pensait que c'était une ruse japonaise.

Jésus, parle de malchance terrible.

L'un des plus gros ratés de l'histoire de la marine américaine. Je suggère fortement de lire le livre.

Au milieu de l'année 1945, il a navigué des États-Unis vers l'île de Tinian avec des composants de Little Boy et Fat Man, les deux armes nucléaires qui seront plus tard utilisées pour bombarder Hiroshima et Nagasaki. Naviguant pour Leyte sans escorte sous le commandement du capitaine Charles B. McVay III, il fut coulé par le sous-marin japonais I-58 le 30 juillet 1945, coulant en seulement 12 minutes. De nombreux marins ont été tués par des requins après le naufrage. On estime que 800 de ses 1 119 membres d'équipage ont survécu au naufrage initial, mais son signal SOS n'a pas été entendu et, en raison d'une série d'erreurs et de malentendus, sa perte n'a été découverte que le 2 août, lorsque son équipage a été repéré par un avion de reconnaissance. Seuls 320 hommes ont été récupérés après le naufrage, dont 316 ont survécu

Le capitaine du sous-marin japonais concerné était un témoin de la défense devant la cour martiale du capitaine d'Indianapolis qui a suivi. Le fait était que l'Indianapolis ne faisait pas de manœuvres en zigzag et le capitaine du sous-marin a déclaré que cela n'aurait fait aucune différence. Un sous-marinier américain décoré a dit la même chose. Dans l'ensemble, la cour martiale était quelque peu étrange.

Le zigzag est une manœuvre navale utilisée pour éviter les attaques de torpilles, généralement considérée comme la plus efficace une fois que les torpilles ont été lancées.

Bon article dans l'ensemble, mais ce point ici n'est certainement pas correct. Frapper un navire en mouvement avec une torpille depuis un sous-marin en mouvement était une tâche de ciblage multidimensionnelle très complexe qui nécessitait de longues minutes d'observations et de mesures pour calculer une solution précise. L'objectif défensif du zigzag était de changer de direction assez souvent (toutes les quelques minutes) pour qu'un sous-marin à l'affût ne puisse jamais obtenir une solution précise.

La manœuvre défensive habituelle lors de l'observation d'une torpille entrante était de se tourner vers elle et d'essayer de courir parallèlement à sa trajectoire afin de fournir la cible la plus petite possible (parfois appelée "combinaison"). Zigzaguer une fois que vous avez repéré une torpille venant vers vous n'aurait pas de sens.

Je penserais qu'à moins que le capitaine n'ait reçu l'ordre ne pas zigzaguer afin d'arriver à destination le plus rapidement possible (et ses ordres étaient en fait de "zigzaguer à sa discrétion"), il aurait été au moins partiellement responsable du naufrage - d'autant plus qu'il savait qu'ils n'étaient pas escortés et n'avaient aucun autre moyen de défense contre les attaques de sous-marins.

Aucune directive de la Marine en vigueur à ce moment-là ou recommandée depuis, encore moins ordonnée, zigzaguant la nuit par mauvaise visibilité.

Cela semble peu probable, en fait, étant donné le nombre impressionnant de navires qui ont été coulés pendant la Seconde Guerre mondiale la nuit par mauvaise visibilité.


Nouvelles de l'USS Newport (CA 148)

L'USS NEWPORT NEWS - le dernier croiseur lourd construit pour l'US Navy - était l'un des croiseurs lourds de la classe DES MOINES et le deuxième navire de la Navy nommé d'après la ville de Virginie. Désarmé le 6 juin 1975, le NEWPORT NEWS a passé les années suivantes à l'arrêt au chantier naval de Philadelphie, à Philadelphie, Pennsylvanie. Rayé de la liste de la Marine le 31 juillet 1978, le croiseur lourd est vendu à la casse le 25 février 1993.

Caractéristiques générales: Attribué : 1943
Quille posée : 1er novembre 1945
Lancé : 6 mars 1948
Mise en service : 29 janvier 1949
Déclassé : 27 juin 1975
Constructeur : Newport News Shipbuilding, Newport News, Virginie.
Système de propulsion : turbines à engrenages 120 000 chevaux à l'arbre
Hélices : quatre
Longueur : 716,5 pieds (218,4 mètres)
Faisceau : 75,5 pieds (23 mètres)
Tirant d'eau : 26 pieds (7,9 mètres)
Déplacement : env. 20 450 tonnes à pleine charge
Vitesse : 33 nœuds
Avion : aucun, plate-forme d'atterrissage pour hélicoptère uniquement
Armement final : neuf canons de 8 pouces (20,3 cm)/55 calibres de trois montures triples, douze canons de 5 pouces (12,7 cm)/38 calibres de six montures doubles
Équipage (personnel inclus) : 103 officiers et 1565 enrôlés

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord du USS NEWPORT NEWS. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Livres de croisière USS NEWPORT NEWS :

Accidents à bord de l'USS NEWPORT NEWS :

DateÉvénements
1er octobre 1972au large du VietnamL'USS NEWPORT NEWS subit une explosion dans sa tourelle B de 8 pouces alors qu'elle est engagée dans des opérations navales d'appui-feu. L'explosion endommage lourdement le support du canon, tue 19 marins et en blesse 10. La tourelle est restée non réparée pour le reste de la durée de vie du croiseur.

Historique de l'USS NEWPORT NEWS :

USS NEWPORT NEWS, un croiseur lourd, a été posé le 1er novembre 1945 lancé le 6 mars 1948 par Newport News Shipbuilding and Dry Dock Company, Newport News, Virginie parrainé par Mme Homer T. Ferguson commandé le 29 janvier 1949, le capitaine Roland N. Smoot commandant.

En plus des déploiements annuels en Méditerranée de 1950 à 1961 pour le service avec la Sixième Flotte, elle a participé à d'importants exercices de flotte et à des croisières de formation d'aspirants dans les Caraïbes et l'Atlantique Ouest. Début septembre 1957, NEWPORT NEWS était en poste en Méditerranée orientale en prévision de toute éventualité pendant la crise syrienne. En mars 1960, alors qu'il naviguait à 75 miles au nord-est de la Sicile, NEWPORT NEWS reçut l'ordre de se rendre à Agadir, au Maroc, pour porter assistance aux survivants de cette ville détruite par le tremblement de terre. Il a parcouru 1 225 milles en 40,5 heures à une vitesse moyenne de 31 nœuds, arrivant le 3 mars pour fournir une aide médicale et matérielle. Avec l'assassinat du général Trujillo et l'instabilité qui en a résulté à Saint-Domingue, NEWPORT NEWS était en cours à court préavis le 4 juin 1961 et s'est rendu à une station dans les eaux internationales au large de la République dominicaine pour attendre d'autres ordres. À la fin de la crise, le navire est retourné à Norfolk après avoir effectué des exercices d'entraînement au large de Porto Rico.

Les installations d'amarrage et de communication de NEWPORT NEWS ont été modifiées à l'hiver 1962 pour accueillir le commandant de la deuxième flotte et son état-major. En août 1962, il a participé à l'exercice RIPTIDE III de l'OTAN et, à la fin de l'exercice, a effectué une tournée d'un mois dans les ports d'Europe du Nord en tant que navire amiral de ComStrikFltLant, le rôle de l'OTAN de commandant de la deuxième flotte.

Moins d'un mois après le retour à Norfolk, NEWPORT NEWS était en route le 22 octobre avec d'autres unités de la Flotte de l'Atlantique pour la Quarantaine cubaine. Pour le mois suivant, agissant comme navire amiral pour ComSecondFlt, NEWPORT NEWS était sur la station au nord-est de Cuba. Lorsque les MRBM soviétiques ont été démantelés et retirés de Cuba, elle a participé au décompte des missiles. Après l'annulation de la quarantaine, NEWPORT NEWS est retournée à son port d'attache de Norfolk la veille de Thanksgiving.

Les opérations de 1963 à 1967 consistaient principalement en des exercices de l'OTAN dans l'Atlantique Nord, des exercices d'artillerie et amphibies au large de la côte Est et des Caraïbes, et des croisières d'aspirants. Lorsque la crise de la République dominicaine de 1965 s'est développée, NEWPORT NEWS est sortie de Norfolk le 29 avril pour Saint-Domingue, où elle était le vaisseau amiral du commandant de la Force opérationnelle interarmées 122. NEWPORT NEWS est restée en poste au large de Saint-Domingue jusqu'au 7 mai 1965, date à laquelle la FOI 122 a été dissoute, et le commandement a été transféré à l'armée à terre en République dominicaine. Elle est retournée à Norfolk, où en juin des modifications ont été apportées pour augmenter ses capacités de combat.

Le 1er septembre 1967, le commandant de la deuxième flotte a déplacé son drapeau à SPRINGFIELD (CLG 7) et le NEWPORT NEWS a quitté Norfolk le 5 septembre pour un déploiement de six mois en Asie du Sud-Est. Arrivé à Da Nang, au Sud-Vietnam, le matin du 9 octobre, il est devenu le vaisseau amiral de ComCruDesFlot 3. Cette nuit-là, à 23 h 00, il a tiré pour la première fois avec ses canons de huit pouces de colère contre des cibles côtières au Nord-Vietnam dans le cadre de opération Sea Dragon . Pendant des années, ses armes puissantes avaient servi de force majeure pour maintenir la paix. Maintenant, sa force a bien servi dans la guerre au cours des mois suivants en fournissant des tirs d'interdiction au nord de la zone démilitarisée et un appui naval pour les troupes alliées américaines au Sud-Vietnam. Le croiseur a quitté la baie de Subic le 21 avril et est arrivé à son port d'attache de Norfolk le 13 mai 1968, via le canal de Panama.

De janvier à juin 1970, le NEWPORT NEWS a été révisé au chantier naval de Norfolk et, une fois la période de chantier terminée, a embarqué le commandant de la 3e flotte. Le reste de l'année a été consacré à des opérations locales au large de la côte est des États-Unis. Elle est restée ainsi occupée jusqu'en septembre 1971 quand le croiseur s'est dirigé vers l'Europe du Nord. Des visites de bonne volonté ont été effectuées à Portsmouth, au Royaume-Uni à Amsterdam, aux Pays-Bas à Rosyth, au Royaume-Uni à Copenhague, au Danemark, à Helsinki, en Finlande et à Hambourg, en Allemagne de l'Ouest. NEWPORT NEWS retourna à Norfolk le 31 octobre 1971.

Les deux premiers mois de 1972 ont été passés avec WestLant Operations avant de partir pour l'Extrême-Orient via le Venezuela, la Colombie et le canal de Panama. Fin avril, NEWPORT NEWS est arrivé à Pearl Harbor pour une courte escale en route avant de passer à la 7e flotte début mai. Après des visites portuaires à Guam et à Subic Bay, le NEWPORT NEWS est arrivé au large des côtes vietnamiennes et s'est engagé dans des opérations navales d'appui-feu. C'est au cours d'une telle mission que le croiseur subit une explosion dans la tourelle B le 1er octobre. Le fait que la tourelle soit retirée. Il est resté non réparé pour le reste de la durée de vie du croiseur.

La croisière en Extrême-Orient a pris fin lorsque NEWPORT NEWS a quitté la baie de Subic le 2 décembre 1972. Elle est arrivée à Norfolk le 24 décembre, juste à temps pour Noël.

La première moitié de 1973 a de nouveau été consacrée à l'entraînement et aux opérations au large de la côte est des États-Unis. À la mi-juillet, NEWPORT NEWS a subi une période de cale sèche de 3 semaines à Baltimore. De nouveau en mer à la mi-août, NEWPORT NEWS est reparti pour une autre tournée en Europe du Nord le 18 septembre. Visitant les ports de Portsmouth Oslo, Norvège Copenhague Rotterdam, Pays-Bas et Lisbonne, Portugal, le croiseur est retourné à Norfolk le 8 novembre.

Les opérations de routine se sont poursuivies jusqu'en septembre 1974, lorsque NEWPORT NEWS était de nouveau en cours en Europe du Nord. Elle a visité les ports déjà familiers d'Oslo, Copenhague, Amsterdam, Portsmouth et Lisbonne avant de rentrer chez elle à Norfolk le 30 octobre 1974.

NEWPORT NEWS a été désarmé à son port d'attache de Norfolk le 27 juin 1975. Par la suite désarmé au chantier naval de Philadelphie, le croiseur a été vendu pour démolition le 25 février 1993.


USS Portland (CA 33)

Désarmé le 12 juillet 1946.
Frappé le 1er mars 1959.
Vendu le 6 octobre 1959 pour être démoli.

Commandes répertoriées pour l'USS Portland (CA 33)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1Capt. Howard Hall Crosby, USN2 juin 193831 mai 1940
2Capt. Clifford Evans van Hook, USN31 mai 1940janvier 1942
3Capt. Robert Rowe Thompson, USNjanvier 194225 avril 1942
4Benjamin Perleman, USN25 avril 194216 mai 1942 ( 1 )
5Capt. Laurance Toombs Du Bose, USN16 mai 194220 avril 1943
6T/Capt. Théodore Rodolphe Wirth, USN20 avril 19435 mai 1943
7T/R.Adm. Laurance Toombs Du Bose, USN5 mai 19437 mai 1943
8Capt. Arthur Daniel Burhans, USN7 mai 19433 février 1944
9T/R.Adm. Thomas Greenhow Williams S'installer, USN3 février 194426 juillet 1945
10T/Capt. Lyman Auguste Thackrey, USN26 juillet 194512 juillet 1946 ( 1 )

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Les événements notables impliquant Portland comprennent :

février 1933
L'USS Portland, premier d'une classe de deux croiseurs lourds de 9 800 tonnes, a été construit à Quincy, dans le Massachusetts. Mis en service en février 1933, il participe à la recherche des survivants du crash du dirigeable Akron en avril de la même année. Pendant le reste des années 1930, Portland a opéré avec la flotte américaine dans les régions du Pacifique et des Caraïbes, avec des affectations spéciales occasionnelles qui l'ont emmenée ailleurs. En octobre 1935, il escorta l'USS Houston (CA-30), avec le président Roosevelt à son bord, lors d'un voyage de San Diego, en Californie, à travers le canal de Panama jusqu'à Charleston, en Caroline du Sud. Il franchit l'équateur pour la première fois lors des manœuvres de la flotte en mai 1936. ( 2 )

13 novembre 1942
Au cours de la première bataille de Guadalcanal, il a été touché par une torpille "Long Lance". L'explosion a endommagé le gouvernail. L'USS Portland n'a pu que circuler, mais a survécu à cette bataille et a même réussi à faire des dégâts au cuirassé japonais Hiei. ( 2 )


Croiseurs lourds de classe Portland - Histoire

L'USS Indianapolis CA-35 a été mis en service en novembre 1932. L'Indianapolis a travaillé et s'est beaucoup entraîné dans les océans Pacifique et Atlantique au cours des années précédant la Seconde Guerre mondiale. Elle est peut-être mieux connue pour 2 événements de sa vie, elle transportant les pièces de la bombe atomique larguée sur Hiroshima, Little Boy, sur l'île de Tinian en juillet 1945. Elle est peut-être mieux connue pour sa perte 2 semaines plus tard, le 30 juillet 45 , qui a conduit à la plus grande perte de vie en mer dans l'histoire de la marine des États-Unis.

Le rouf est bien détaillé, la base du canon "B" a deux anneaux avec des boulons surélevés - et il est évidemment conçu pour permettre aux canonnières de tourner après la construction. Les portes étanches ont la forme correcte, mais les portes WT à quatre panneaux sont un peu surdimensionnées. Les boucliers moulés sur les éclats pour les jumeaux de 20 mm au niveau 01 sont assez épais.

La grappe a les deux pièces de pont pour ce navire. Le pont avant a des détails de bordés simulés, le cas échéant, et les deux ponts ont la même base pour les maisons à canon vues sur le rouf. Les ponts ont des bornes et des conduits de ventilation moulés, mais ceux-ci sont d'apparence assez simpliste. Le bouclier anti-éclats des baignoires arrière de 40 mm est également épais, une tendance dans tout ce kit.

Les entonnoirs sont une affaire de deux pièces, ce qui peut conduire à des coutures.

Les bases pour les montures Bofors quad 40 mm sont d'apparence assez simple, tout comme les bases pour les 5"/25 ouverts - elles ont des détails de bande de roulement surélevés et le fusible.

Sprue E est l'endroit où il devient très clair que l'Académie a beaucoup plus en réserve pour ce kit : les radars Mk 8 et Mk 13 pour les directeurs de canon Mk34 sont inclus (seul le Mk13 est utilisé pour un CA-35 de 1945), et les pièces pour un SC-1 Seahawk (1945 CA-35) ou un SOC-3 Seagull sont présents. Il y a un flotteur supplémentaire pour le SC-1 inclus, qui était rangé en face du hangar, au milieu du navire, sous la pile avant.

Cette grappe a les canons Bofors jumeaux de 40 mm, deux d'entre eux pour chaque quad. Les Oerlikons simples de 20 mm montés sur piédestal ne sont pas utilisés sur ce kit, mais cette grappe a également les piédestaux, les boucliers et les doubles 20 mm nécessaires. L'antenne SK, la moitié d'une antenne TDY et les capuchons et écrans d'entonnoir sont également présents.

Premier des deux kits 1/350 Indianapolis annoncés (Trumpeter en a également annoncé un pour 2013), Academy bat à nouveau Trumpeter sur le marché. Ce célèbre navire, longtemps absent du monde du modélisme au 1/350, fait enfin sa grande apparition. Bien que certains détails de ce kit ne soient pas aussi précis et détaillés que les derniers disponibles auprès des vendeurs de pièces de rechange, ce kit s'intégrera dans un beau Indianapolis et offrira de nombreuses possibilités de détails supplémentaires.

Compte tenu du grand nombre de pièces inutilisées/variantes, Academy sortira certainement un ajustement plus tôt d'Indianapolis ou d'un Portland à l'avenir. Academy attribue à ce kit un niveau de compétence 4 sur 5, ce qui est probablement à peu près correct. Hautement recommandé!


Croiseurs lourds de classe Baltimore (1942)

Les croiseurs de la classe Baltimore ne devaient pas être les derniers ou les plus grands croiseurs conventionnels construits, car ils ont été suivis après la guerre par les Classe de Worcester et surtout le Classe des Moines, mais ils sont certainement les meilleurs. Les Cleveland avaient été critiqués pour leur manque d'espace. Les Baltirmore devaient reprendre les études avec l'USS Wichita et pousser leur avantage dans une coque plus impuissante tout en accordant une attention particulière à la protection.

Les limites du temps de paix étaient depuis longtemps oubliées, puisqu'à pleine charge un Baltimore atteignait 17 000 tonnes, ce qui était assez considérable et les plaçait à la tête des navires alliés. La classe Baltimore devait comporter 24 unités, mais 6 furent annulées le 12 août 1945. Les 18 restantes furent admises au service, mais après le conflit pour six d'entre elles. Ceux qui ont eu le temps de participer étaient 12 : l'USS Baltimore, Boston, Camberra, Quincy, Pittsburgh, St. Paul, Columbus, Chicago, Bremerton, Fall River, Los Angeles et Macon. Ils ont été lancés en 1942-44 et achevés en 1943-45.

Leurs principales caractéristiques, en dehors de leur énorme caisse, étaient leur artillerie en trois tourelles triples de pièces de 203 mm, comme pour le Wichita, une artillerie anti-aérienne secondaire constituée de tourelles doubles standard de 127 mm, et d'un armement léger beaucoup plus élevé. L'expérience du conflit avait permis de monter une telle concentration de canons autour de la redoute centrale que chaque navire pouvait ériger un véritable « mur d'acier » infranchissable aux bombardiers-torpilleurs, et plus tard aux Kamikazes.

Une simple comparaison permet de s'en faire une idée : L'USS Wichita, lors de son entrée en service en février 1939, disposait de 8 pièces de 127 mm et de 8 mitrailleuses de 12,7 mm. Avec le Baltimore, on est passé à 12 de 127 mm, 48 de 40 mm, 24 de 20 mm en 1942, et bien plus encore en 1945. Une autre particularité de ces navires était l'adoption d'un blindage mieux réparti, et de nouveaux obus pour leur 203 morceaux de mm. Ces beaucoup plus lourds pouvaient en trajectoire parabolique traverser le blindage le plus épais des croiseurs lourds japonais en service.

Pendant la guerre, ces navires n'enregistrèrent aucune perte, malgré leur présence dans des engagements très durs. Mais en 1944, la situation au Japon était telle que les seules menaces à craindre ne pouvaient venir que des Kamikazes et des submersibles de poche de défense côtière ou des pirogues-suicides. Comme pour le Cleveland, des tentatives ont été faites pour améliorer encore l'arc de tir des pièces antiaériennes en réduisant les superstructures, tout en revoyant la répartition du blindage.

Cela a abouti à la sous-classe Oregon City, lancée sous le nom de ses deux navires jumeaux Albany et Rochester en 1945 et achevée en 1946. Assez tôt pour la guerre de Corée. Ces navires ont eu une brillante carrière après la guerre, formant l'épine dorsale de la flotte conventionnelle américaine jusqu'en 1970. Beaucoup ont servi de navires d'appui-feu et de commandement au Vietnam, et cinq d'entre eux ont été entièrement reconstruits en croiseurs lance-missiles dont deux, l'USS Chicago et le L'USS Albany était encore en service en 1980. Ils ont été mis en réserve depuis.

Caractéristiques

Déplacement: 14 472 t. norme -17 030 t. Pleine charge
Dimensions: 205,26 m de long, 21,60 m de large, 7,32 m de tirant d'eau
Machinerie: 4 turbines GE à arbre, 4 chaudières Babcock & Wilcox, 120 000 cv.
Vitesse de pointe: 33 nœuds
Armure: Ceinture 152, tourelles 203, ponts 76, casemate intérieure 127-155 mm
Armement: 9 canons de 203 (3 × 3), 12 de 127 (6 × 2), 48 canons de 40 (11 × 4, 2 × 2), 24 de 20 mm AA, 4 avions.
Équipage: 723


Apocryphes[modifier | modifier la source]

/> Ce qui suit est basé sur Les Édition de mangouste livres RPG et en contradiction avec les sources canon.
/> Ce qui suit est basé sur Les Agents de jeux Jeu stratégique et en contradiction avec les sources canon.

Les spécifications du croiseur lourd de classe G'Quan varient considérablement dans les sources non canon (jeux de rôle et jeux de table miniatures):

RPG de voyageur : Babylon 5 : Navires de guerre de Babylon 5

  • Masse : 140 000 tonnes
  • Armure : Cristalfer
  • Équipage : 863 + 320 soldats
  • Armes : 4 canons laser lourds, 6 bancs de missiles (1 440 mines d'énergie), 24 canons à double impulsion lumineuse à tourelle, 80 canons à ions légers à tourelle, 12 canons à double particule à tourelle
  • Embarcations auxiliaires : 4 cotres, 4 navettes, 12 chasseurs lourds Frazi
  • Équipage : 200 ou 653
  • Longueur : 450 mètres
  • Armes : 2 canons laser lourds, 4 canons à impulsions lumineuses, 4 matrices de particules jumelées, 2 lanceurs de mines d'énergie
  • Bateaux auxiliaires : 12 chasseurs, 2 navettes
  • Équipage : 111
  • Armes : 1 canon laser lourd jumelé, 1 lanceur de mines d'énergie, 3 matrices de particules
  • Embarcation auxiliaire : 6 chasseurs lourds Frazi

Babylon 5 le jeu de rôle Le livre d'informations sur le régime de Narn

  • Équipage : 21
  • Armes : 1 canon laser lourd jumelé, 1 lanceur de mines d'énergie, 1 réseau de particules jumelé, 2 canons à impulsion lumineuse jumelés
  • Bateaux auxiliaires : 2 navettes, 12 chasseurs lourds Frazi
  • Équipage : 70
  • Armes : 1 canon laser lourd, 1 lanceur de mines à énergie, 4 canons à ions légers, 4 canons à impulsions lumineuses
  • Bateaux auxiliaires : 12 chasseurs lourds Frazi

CRITIQUE DE LIVRE - Croiseurs lourds américains : 1943 – 75 : classes de guerre et d'après-guerre

Par Mark Stille, Osprey, New York (2014)

Révisé par James H. McClelland, Sr.

Croiseurs lourds américains : 1943 – 75 est une mine d'or d'informations concernant les croiseurs lourds de la marine américaine de la Seconde Guerre mondiale et au-delà. Mark Stille, un commandant de la marine à la retraite qui a occupé des postes dans la communauté du renseignement, des postes de professeur au Naval War College, le chef d'état-major interarmées avec la flotte, travaille actuellement dans la région de Washington D.C. en tant qu'analyste principal. Pour compléter ce livre, Stille a marié ses connaissances et son expertise aux talents de l'artiste Paul Wright. M. Wright, un ancien de la Falmouth School of Art qui a passé les 14 dernières années à développer son art et à perfectionner son don en tant que membre de la Royal Society of Marine Artists. Son art a vraiment donné vie à ce livre avec ses illustrations et ses peintures exceptionnelles.

Ce livre commence par discuter de l'armement des croiseurs américains. Commençant avant la guerre avec une arme efficace dans les canons principaux 8"/55 Mk jusqu'au développement du tir rapide 8"/55 MK 16. Le lecteur est ensuite guidé à travers chaque classe successive de croiseurs lourds, à partir d'un bref historique et d'une description du dernier des croiseurs lourds du Traité (l'unique Wichita classe) jusqu'au des moines classe terminée avec le nouveau canon à tir rapide de 8 pouces trop tard pour voir le service de guerre.

Étonnamment, Stille fournit également une description détaillée des CB de la Marine, ou « grands croiseurs ». Tous les 808 pieds, 34 250 tonnes de son construit pour remplir la place entre le croiseur lourd et le cuirassé. À partir de là, Stille compare et contraste chaque classe de navire avec suffisamment de détails pour vous donner une idée réelle de la taille, des armes, de l'armure et de la puissance de chaque classe de navire. En plus de décrire le rôle des croiseurs lourds dans l'effort de guerre, tels que les batailles navales de navire à navire au début de la guerre au bombardement du rivage, le soutien aux débarquements de troupes et la défense aérienne où -les armes aériennes protégeaient les porte-avions et transports rapides. Après la guerre, la marine des États-Unis s'est retrouvée avec de nombreux croiseurs lourds mais aucun ennemi naturel. Les commandes ont été annulées, les navires mis dans la flotte de réserve, et d'autres vendus à des nations étrangères ou les chantiers de ferraille. La Marine n'avait tout simplement pas besoin d'un si grand nombre de croiseurs lourds (ou de cuirassés, de porte-avions ou de destroyers d'ailleurs).

Lorsque les États-Unis sont entrés dans la guerre de Corée, cependant, l'armée avait besoin de canons de 8 pouces pour le soutien au sol, ce qui était bien adapté au croiseur lourd. Pendant la guerre du Vietnam, le croiseur lourd a de nouveau joué un rôle de soutien important. Au cours des années soixante et soixante-dix, l'auteur a expliqué comment le croiseur lourd s'est avéré bien adapté aux mises à jour, à la modification et à la modernisation de leurs machines, de l'électronique et de l'armement. Certains navires ont reçu des mises à jour mineures, tandis que d'autres ont reçu d'importantes reconstructions et ont remplacé les tourelles et les canons de 8 pouces par des missiles sophistiqués, un nouveau radar et un sonar pour les capacités de chasse et de mise à mort des sous-marins. Stille fait un travail brillant décrivant l'évolution de l'électronique et des armes que la marine développait pour ses croiseurs lourds. Mais à mesure que ces croiseurs lourds de la Seconde Guerre mondiale vieillissaient et que l'avancée continue des armes et de l'électronique ainsi que le rôle changeant de la marine, il devenait plus rentable de construire de nouveaux croiseurs conçus spécifiquement pour de nouvelles armes. C'est ici que ces croiseurs lourds sont entrés dans l'histoire comme de lointains souvenirs.

Tout au long de ce livre, vous trouverez des faits et des chiffres, des comparaisons et des informations concernant chaque classe de navire. Stille a emballé une énorme quantité d'informations sur ces beaux navires, le véritable cheval de bataille de la marine pendant plus de 30 ans. Stille’s infinite knowledge and excellent writing skills and the beautiful paintings and illustrations of Wright bring these grand and majestic warships to life. Not only did I enjoy this book immensely it will always have a place on my reference shelf for future use.

James H. McClelland Sr. is a frequent contributor to NHBR


A Speculative History of the Miranda Class

Miranda was apparently the name given to the U.S.S. Reliant design by its creators but this didn't come to light until long after the Avenger designation had wormed its way into the consciousness of the fans.

Considering that the term Constitution class is now used to cover all variations on this design ( Bonhomme Richard , Enterprise , etc.) it seems logical to assume that the term Miranda class also refers to the oldest existing variation on that design. So should we rename the U.S.S. Surya ( NCC-1850 ) from SotSF U.S.S. Miranda ? No . Pourquoi pas? Because in "Unnatural Selection" (TNG) we were presented with the U.S.S. Lantree ( NCC-1837 ) clearly a part of the Miranda family. L'U.S.S. Rutherford ( NCC-1835 ) and U.S.S. Alexandria ( NCC-1842 ) from the Starfleet Academy computer game also fall into this category.

In fact I prefer to preserve the term Miranda for post-refit ships only (i.e. those with linear warp drives, etc.)

However, one Surya class was an upgrade from an earlier class of vessels. L'U.S.S. Resolution NCC-1877 had begun life as a Detroyat class heavy destroyer with the registry NCC-1101 . As it is only mentioned in passing in SotSF I feel no guilt whatsoever about tweaking things a bit.

Class origins

L'U.S.S. Anton NCC-1225 was a light cruiser - first launched in the 2230s and intended to supplement the Constitution class heavy cruisers. (NB this just about works regardless of whether the Constitutions had already been in service for ten years, or were planned for launching in ten years time.) However they were found to be lacking in certain key respects, most notably they were incapable of operating away from base for extended periods of time. This rendered them nearly useless in an exploration role. (This back story of the Anton class cruiser is taken from FASA . The Anton is the class that was refitted to create the Reliant class. The design given by FASA sucks, but the story has potential.) As a consequence only six Antons were built, NCC-1225 to NCC-1229 .

At this time increased Klingon military activity was causing Starfleet to re-evaluate ship building priorities. The Loknar class frigate was deemed to be too light to fill a main combat role and so plans were drawn up for a larger frigate. (The Loknar is another FASA design, this one is a great looking ship but is rather too small when compared to SotSF frigates. My invented story allows the two to co-exist happily, once the excessive numbers of Loknars listed by FASA are pruned.)

Two designs were worked on simultaneously, one was created by modifying one of the existing Anton class hulls (the U.S.S. Resolution , NCC-1226 ), the other was built from a started but never completed hull and finished along similar lines. These became the Surya and Coventry classes. (Here we rejoin the SotSF story with the U.S.S. Surya being launched in 2244 and the U.S.S. Coventry , NCC-1230 in 2248. As before the U.S.S. Resolution is given a fresh registry number upon relaunch.)

The main difference being that I swap the designs for the Surya and the Coventry classes. Pourquoi? Because it's rather stupid for the Avenger to be a refit of the small Surya rather than the larger Coventry class. Look at the pictures in SotSF and you'll soon see what I mean. The illustrations on this page have been modified to meet my modified designs.

Refits and variants

Whilst the Suryas were becoming the Avengers , the old Anton class light cruisers were serving as the inspiration for a much more successful family of new starships. Assigned the registry codes of cancelled Tikopai class vessels ( NCC-1833 to NCC-1842 ), the first of these new build vessels was the U.S.S. Miranda . These ships include the Lantree , Rutherford and Alexandria .

Hence we have three related families of starships:

  • The Anton/Miranda class cruisers (also includes the Soyuz ).
  • The Surya/Avenger class heavy frigates (also includes the Endurance , Cyane and Kresta ).
  • The Coventry/Knox class frigates (also includes the Daran and Pharris ).

Towards the 24th Century

The Cyane class is little more than a batch of new build Avengers and so fits in quiet nicely. The Kresta class can be dropped entirely or kept as a third batch of Avengers , with at least the last ship cancelled, thus freeing up that registry for the U.S.S. Constellation , NX-1974 .

The Pharris ( NCC-3537 ) class strategic frigate is one of the more reasonable designs from the Starfleet Prototypes volume. Though the word strategic is probably best dropped. I like the idea presented at Starship Tactical Combat Simulator Design Consortium that this is an Andorian modification of the Knox class. It certainly has similarities with the other Andorian designs from FASA .

The Soyuz class was retired from service in 2287, possibly because of the superior sensor suites on the Enterprise (II) , Constellation and Excelsior class vessels or possibly because of treaty limitations, or even simply because of budget cuts.

Into the 24th century the Miranda class continued in service with older ships being relegated to lesser duties and new vessels exploring even more variations on the basic design (for example the second U.S.S. Saratoga with two outboard pods and no rollbar).

As the Miranda light cruisers were much more common in this era than the Avenger heavy frigates, the term Miranda became shorthand for the entire family of designs.

Many Avengers from later in the build sequence were placed in mothballs and reactivated decades later to face the Borg and Dominion threats, now reclassified as destroyers. (This explains the sudden re-appearance of large numbers of roll bar equipped, combat capable Mirandas in First Contact and DS9 combat scenes).


Voir la vidéo: Prelude to Axanar (Janvier 2022).