Nouvelles

Comment les mariages chrétiens avec les Turcs musulmans étaient-ils perçus par les Byzantins ?

Comment les mariages chrétiens avec les Turcs musulmans étaient-ils perçus par les Byzantins ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En apprenant la bataille de Manzikert (1071), j'ai été surpris d'apprendre que l'empereur Romanos IV a accepté dans la foulée un mariage politique en donnant sa fille pour épouser le fils du sultan Alp Arslan. Comment les chrétiens orthodoxes byzantins orientaux auraient-ils perçu un tel mariage ? Est-il prudent de supposer que de tels mariages consistant à marier une fille chrétienne ont entraîné leur conversion forcée à l'islam et qu'ils n'étaient pas autorisés à rester chrétiens ?

En lisant une autre proposition/offre similaire peu de temps après à Alexis Ier Comnène, j'ai lu ce qui suit :

Le grand sultan seldjoukide Malik Shah n'était pas mécontent de la désintégration apparente du sultanat du rhum. Il pensait toujours que la suzeraineté sur tous les Seldjoukides lui appartenait de droit et en 1090 après JC, il fit à Alexis une offre extraordinaire. En échange d'un traité de paix et d'une alliance matrimoniale, le sultan retirerait toutes les forces seldjoukides d'Anatolie et restaurerait toutes les terres byzantines perdues depuis Manzikert. C'était peut-être une offre tentante, mais Alexius refusa. Alexis ne pouvait publiquement consentir à un mariage entre sa fille chrétienne et un musulman ; tandis que politiquement, les Seldjoukides de Rum étaient un tampon utile entre Byzance et les Grands Seldjoukides beaucoup plus puissants. 1

Cela semble un peu plus compréhensible en termes de réticence à tolérer un tel mariage, car la perception publique de cela aurait sûrement été inacceptable pour les croyances orthodoxes orientales officielles. Je suis également curieux de savoir combien de tels mariages se sont produits lorsque la fille a été donnée en mariage à un Turc musulman (pour des raisons politiques), y compris sous l'Empire ottoman ultérieur jusqu'à la fin de l'Empire byzantin, mais plus encore, comment même un seul cas ont été consultés par l'Église chrétienne byzantine EO? C'est autant une question d'histoire de l'Église qu'une curiosité historique et culturelle générale.


Juste une réponse partielle ici à l'une des questions posées dans le corps (pas dans le titre):

« Est-il prudent de supposer que de tels mariages consistant à marier une fille chrétienne ont entraîné leur conversion forcée à l'islam et qu'elles n'étaient pas autorisées à rester chrétiennes ? »

Ce n'était pas toujours le cas que la femme se convertisse à l'islam, du moins quand la femme était fille d'un empereur.

Théodora Kantakouzène, né c. 1330

Théodora était l'une des trois filles de l'empereur Jean VI Kantakouzenos par son épouse Irène Asanina… la guerre civile en cours, elle était fiancée au souverain ottoman, Orhan Gazi.

… Theodora est restée chrétienne après son mariage et a activement soutenu les chrétiens vivant sous la domination ottomane.

Je n'ai rien à offrir sur la façon dont les autres Byzantins considéraient cet arrangement, mais comme le commente @Spencer, lorsque l'empereur le soutient, les autres Byzantins ont-ils de l'importance ?

Elle est connue pour être retournée au palais de Constantinople après la mort de son mari le sultan en 1362. La dernière fois que nous savons d'elle, elle est emprisonnée par Andronikos IV (régné juste 1379-81), mais c'est plus probablement parce qu'il a usurpé le sien. père qu'un autre facteur.


Voir la vidéo: Chrétiens en Turquie (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Don

    Géé !!! :)

  2. Zulkitaxe

    Je m'excuse d'avoir interféré ... J'étais ici récemment. Mais ce sujet est très proche de moi. Écrivez dans PM.



Écrire un message